Mettre un burkini, un sujet de tension permanent ?

Le burkini est un vêtement de bain qui a été conçu pour concilier la pratique sportive et la foi musulmane. Ces temps-ci, il s’est retrouvé au cœur de nombreuses polémiques et de débats. En France, ce vêtement apparaît sur les plages et il a créé des tensions sur le respect de la religion et sur la laïcité. Qu’est-ce que les législations disent au sujet de cet habit ? D’où ce maillot de bain vient-il ? Qu’est-ce qui motive les interdictions autour de ce maillot ?

Une création conciliant la pratique sportive à la foi

Le burkini n’est pas une invention qui date d’hier. Certes, elle a même vu le jour en 2004 et sort tout droit de l’imagination de Aheda Zanetti. On peut voir le site de l'editeur pour en savoir plus au sujet de cet habit assez spécifique.

A lire aussi : Vêtement femme : comment faire des choix durables et tendance ?

S’agissant de Aheda Zanetti, il s’agit d’une styliste libanaise. Elle a été touchée par les difficultés de sa nièce qui doit pratiquer le beach-volley en hijab. Aussi, elle décide de concevoir un habit qui couvre tout son corps hormis :

  • Les pieds ;
  • Les mains ;
  • Le visage.

Ce maillot est également adapté à différentes activités nautiques.

Dans le meme genre : Comment intégrer des pièces à fronces dans un look quotidien sans excès ?

Une arrivée remarquée et un grand succès en France

Le burkini a rapidement été porté en Australie. Il connaît alors un essor international considérable. Il suscite rapidement l’intérêt des médias. En France, son arrivée suscite des controverses. La commercialisation du burkini n’est certes pas illégale. Néanmoins, elle reste absente des magasins de prêt-à-porter.

Une fois que ce vêtement est apparu sur les plages de France, il a déclenché de nombreuses interdictions municipales qui sont justifiées par les risques pour l’ordre public. Tout est dans un contexte de post-attentat.

Burkini et loi française

En France, il n’y a pas de loi qui interdit le port du burkini. La loi de 2010 portant sur le voile intégral qui cache le visage n’est pas applicable au burkini. Ce dernier laisse le visage découvert. Néanmoins, le premier article de la Constitution garantit la laïcité de l’État de France qui est quelques fois invoqué quand on veut justifier des interdictions.

Il y a des interdictions qui sont sujettes à controverses. On a contesté les arrêtés qui ont interdit le port du burkini. Cela concerne les associations de défense des libertés individuelles ainsi que les différentes organisations musulmanes. La justice a aussi saisi la question et a annulé divers arrêtés municipaux au nom du droit à porter les habits de son choix.

Différents enjeux et un débat complexe

Les débats sur le burkini mettent les principes de laïcité et les tensions en lumière. Cela renvoie aussi à la notion de liberté individuelle et au respect des pratiques religieuses. En outre, ces polémiques évoquent les questions sur la place que l’on accorde à l’Islam en France.

Mais ce n’est pas tout, car cela nous conduit également à analyser le respect mutuel et la cohésion sociale. Le port du burkini est aussi un enjeu de société. Il faut trouver des solutions pratiques permettant de valoriser le vivre-ensemble dans le respect de tout un chacun. La compréhension mutuelle et le dialogue sont des fondamentaux qui servent à apaiser ces tensions et à trouver des compromis convenant à tout le monde.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés